Arts, culture, jeux, série, cinéma, musique

La transformation de Melkor en Morgoth dans l’œuvre de Tolkien

Le premier âge de la Terre du Milieu

Dans le monde d’Arda créé par Tolkien, le premier âge est un moment crucial de l’histoire. C’est à cette époque que Melkor, l’une des puissances suprêmes connues sous le nom de Valar, succombe à l’orgueil et à la convoitise. Il devient alors Morgoth, le Seigneur des Ténèbres.

Le Silmarillion, écrit par J.R.R. Tolkien et édité par son fils Christopher Tolkien, est essentiel pour comprendre la transformation de Melkor en Morgoth. Cette œuvre complexe fait la lumière sur les événements majeurs et les figures centrales de l’univers de la Terre du Milieu, longtemps avant l’histoire relatée dans Le Seigneur des Anneaux.

Melkor, le Valar déchu

Tout d’abord, il faut comprendre qui est Melkor. Selon le Quenta Silmarillion, c’est l’un des quatorze Valar, les pouvoirs suprêmes créés par Eru Ilúvatar, l’Être suprême dans le monde de Tolkien. Melkor est le plus puissant de tous les Valar, doté d’un immense savoir et d’une grande créativité. Toutefois, son pouvoir et son désir de créer par lui-même le conduisent à se rebeller contre Eru et à tenter de dominer le monde.

Sa descente dans les ténèbres

Sa transformation en Morgoth ne s’est pas faite du jour au lendemain. Melkor s’est d’abord rebellé contre les autres Valar et a cherché à contrôler Arda. Dans sa quête de domination, il s’est tourné vers le mal, commettant des actes de destruction et de trahison.

Son passage du côté obscur a été marqué par plusieurs événements importants, comme la chute de Gondolin, la Nirnaeth Arnoediad, la tragédie des enfants de Húrin, et surtout la création des trois Silmarils, des joyaux d’une beauté inégalée qu’il a volés, attisant la colère des Noldor, un peuple d’Elfes. Ces actions ont conduit Melkor à devenir Morgoth, le Seigneur des Ténèbres.

Morgoth, le Seigneur des Ténèbres

Devenu Morgoth, le personnage de Tolkien n’est plus simplement un Valar ambitieux et rebelle. Il incarne désormais le mal absolu, une force destructrice qui cherche à asservir tous les peuples d’Arda.

Morgoth et les Elfes

La relation de Morgoth avec les Elfes est particulièrement symbolique de sa transformation. Après avoir volé les Silmarils, joyaux précieux créés par les Noldor, Morgoth devient l’ennemi juré des Elfes. La guerre qui s’ensuit, connue sous le nom de Guerre des Joyaux, voit de nombreux Elfes, dont Beren et Lúthien, s’opposer à Morgoth pour récupérer les Silmarils.

A lire aussi   Enquête révèle des indices sur le prochain DLC de Super Mario Odyssey

Morgoth et les hommes

Les hommes ne sont pas en reste dans l’histoire de Morgoth. L’un des épisodes les plus marquants de la relation entre Morgoth et les Hommes est sans doute la tragédie des enfants de Húrin. Turin, le fils de Húrin, est maudit par Morgoth et condamné à une vie de malheur. Cette histoire souligne la cruauté de Morgoth et sa volonté de dominer tous les êtres vivants.

Morgoth et Sauron

Enfin, il est intéressant de noter que Morgoth n’est pas le seul Seigneur des Ténèbres à apparaître dans l’œuvre de Tolkien. Sauron, qui est un personnage central du Seigneur des Anneaux, était à l’origine un serviteur de Morgoth. Après la chute de son maître, Sauron reprend le flambeau et devient le nouveau Seigneur des Ténèbres au cours du deuxième et du troisième âge de la Terre du Milieu.

Morgoth après le premier âge

Même après la fin du premier âge, l’ombre de Morgoth continue de planer sur la Terre du Milieu. Les actions du Seigneur des Ténèbres ont laissé des marques indélébiles sur le monde et ont façonné de nombreux événements des âges suivants.

L’influence de Morgoth sur le deuxième et le troisième âge

Au deuxième âge, l’influence de Morgoth se fait sentir à travers son ancien serviteur, Sauron. Ce dernier, dans sa quête pour dominer la Terre du Milieu, crée les Anneaux de Pouvoir, dont le plus puissant est l’Anneau Unique. C’est ce même anneau qui est au cœur de l’histoire du Seigneur des Anneaux, au cours du troisième âge.

Morgoth dans l’œuvre de Christopher Tolkien

Après la mort de J.R.R. Tolkien, son fils Christopher a pris la relève pour publier plusieurs œuvres posthumes basées sur les notes de son père, dont certaines contiennent des informations supplémentaires sur Morgoth. Par exemple, « Morgoth’s Ring », le dixième volume de la série The History of Middle-earth, explore plus en profondeur la nature et les motivations de Morgoth.

La transformation de Melkor en Morgoth est plus qu’une simple évolution de personnage. Il s’agit d’une métaphore de la chute, du passage de la lumière à l’obscurité, de la rébellion à la tyrannie. C’est ce parcours qui fait de Morgoth une figure fondamentale de l’univers de Tolkien, une ombre qui plane sur la Terre du Milieu bien après sa disparition.